Jean 3 : 16
Car Dieu a tant aimé le monde qu'il a donné son Fils unique, afin que quiconque croit en lui ne périsse point, mais qu’il ait la vie éternelle.

Dieu a attendu des millénaires pour avoir un Fils, et finalement, quand Il l’a, Il s’en sépare volontairement pour nous sauver, toi et moi !!! Imaginez le sacrifice et l’amour de Dieu ! Mais Dieu n’a pas que « donné » Son Fils. Il l’a aussi ressuscité :

1 Corinthiens 15 : 3-4
Je vous ai enseigné avant tout, comme je l’avais aussi reçu, que Christ est mort pour nos péchés, selon les Écritures ;
qu’il a été enseveli, et qu’il est ressuscité le troisième jour, selon les Écritures ;

Romains 10 : 9
Si tu confesses de ta bouche le Seigneur Jésus, et si tu crois dans ton cœur que Dieu l’a ressuscité des morts, tu seras sauvé.

Or, quand nous croyons que Jésus est le seigneur et que Dieu l’a ressuscité, il se passe quelque chose d’extraordinaire : nous sommes sauvés (« afin que quiconque croit en lui ne périsse point mais qu’il ait la vie éternelle »). C’était l’objectif de Dieu en « donnant » Son Fils. Dieu a atteint Son objectif, et cet objectif, c’était… nous !!! C’est à ce point qu’Il nous désirait, nous. Tout ce temps qu’il a attendu Jésus Christ (comme un futur père attend son futur enfant), Dieu nous attendait nous aussi, et nous désirait.

Or la Parole de Dieu appelle aussi la résurrection des morts une « naissance » :

Colossiens 1 : 18
Il est la tête du corps de l’Église ; il est le commencement, le premier-né d’entre les morts, afin d’être en tout le premier.

Jésus Christ est « le premier né d’entre les morts ». La résurrection est une « naissance ». Et dans cette résurrection, Jésus Christ n’est plus le « Fils unique » de Dieu mais le « premier né » : le Fils aîné de Dieu. Il n’est plus tout seul. Quand Dieu l’a donné, Il n’en avait qu’un, mais désormais, et grâce à ce sacrifice, Dieu a une multitude d’autres fils et filles : nous. Nous sommes nés de Dieu par notre foi (croyance) en Jésus Christ. Dieu nous a enfantés en Jésus Christ. C’est pour cela que cela s’appelle aussi une « nouvelle naissance ».

Romains 8 : 28-29
Nous savons, du reste, que toutes choses concourent au bien de ceux qui aiment Dieu, de ceux qui sont appelés selon son dessein.
Car ceux qu’il a connus d'avance, il les a aussi prédestinés à être semblables à l’image de son Fils, afin que son Fils soit le premier-né de beaucoup de frères.

Nous sommes aujourd’hui « semblables à l’image de Son Fils » : nous ressemblons à Jésus Christ. Forcément, nous avons le même Père et les mêmes gènes (l’esprit de Dieu) !!! Comme des frères et des sœurs qui se ressemblent. Nous sommes à l’image de Jésus Christ, qui est à l’image de Dieu.

Aujourd’hui, Jésus Christ est le « premier né de beaucoup de frères ». Beaucoup de frères ! Dieu a désormais beaucoup d’enfants : nous !!! Et Il en veut encore d’autres : à nous d’accomplir notre ministère de la réconciliation.