Sachin :

Un jour, je voulais aller adorer au temple, mais j’ai raté mon train. Alors, je suis allé chez ma sœur, qui habitait à proximité de la gare, et elle m’a parlé la Parole. Il y a eu église de maison de 20h à 3h du matin ! J’ai confessé Romains 10 : 9 et parlé en langues tout de suite. Les gens qui étaient présents chez ma sœur m’ont donné beaucoup de témoignages, et j’ai été délivré d’un mauvais esprit. Alors Ratiram (un croyant) m’a encouragé à commencer ma propre église de maison. Il disait : « Tu n’as pas besoin de tout savoir pour commencer. » Il m’a enseigné Marc 16 : 17-18 :

Marc 16 : 17-18 :
Voici les miracles qui accompagneront ceux qui auront cru : en mon nom, ils chasseront les démons ; ils parleront de nouvelles langues ; ils saisiront des serpents ; s’ils boivent quelque breuvage mortel, il ne leur fera point de mal ; ils imposeront les mains aux malades, et les malades seront guéris.

Pendant dix jours, j’ai partagé la Parole à tout le monde dans mon village, mais personne ne m’écoutait, et je me demandais pourquoi. Alors, les croyants m’ont enseigné Matthieu 9 : 37-38 :

Matthieu 9 : 37-38 :
Alors il dit à ses disciples : La moisson est grande, mais il y a peu d’ouvriers. Priez donc le maître de la moisson d’envoyer des ouvriers dans sa moisson.

J’ai compris qu’il ne fallait pas parler à tout le monde, mais PRIER pour que Dieu envoie les bonnes personnes. Dès que j’ai commencé à prier, ma famille est venue à la Parole de Dieu, ainsi que beaucoup de villageois. Même des gens d’autres villages sont venus en tracteur jusque chez moi. Nous étions 150 ou 200 en tout ! Il y avait tellement de monde que je n’avais pas le temps de manger ni le repas du midi, ni le dîner.

Ma femme était sur le point d’accoucher, elle avait besoin d’une césarienne, mais je voulais un accouchement normal. Alors j’ai dit aux médecins : « Vous allez voir la puissance de Dieu ! » Et là, j’ai entendu des pleurs : le bébé venait de naître normalement. Je n’étais dans la Parole que depuis quelques jours.

Quand j’ai fait ma première église de maison, on m’a apporté une femme avec un cancer. Elle a été guérie, et elle a eu terriblement faim, car elle n’avait pas mangé de nourriture solide depuis six mois. Une autre dame est aussi venue, elle était atteinte de polio. Depuis, elle marche et tout le village est dans la Parole !

Le croyant qui m’enseignait la Parole de Dieu m’a encouragé à voyager pour participer à d’autres églises de maison pour en recevoir de l’édification. Il me disait comme Paul aux Corinthiens :

1 Corinthiens 11 : 1
Soyez mes imitateurs, comme je le suis moi-même de Christ.

C’est en allant à d’autres églises de maison que l’on peut vivre cela. Si votre église de maison grandit, ne soyez pas satisfaits : demandez à Dieu d’autres églises de maison, encore ! Nous sommes comme des enfants : quand un enfant reçoit un jouet, ça ne va pas lui durer toute une année. Nous devons demander plus. C’est ce que j’ai fait, et Dieu m’a donné un nouvel Etat : Haryana. Ce nouvel endroit s’est ouvert à la Parole de Dieu à travers une femme qui avait une tumeur. C’est sa sœur qui l’a amenée à l’église de maison. Elle a été guérie, et elle était tellement bénie qu’elle voulait ouvrir sa maison, dans l’Etat d’Haryana, à la Parole de Dieu. Elle est dans la Parole depuis deux mois, et elle a commencé sa propre église de maison. C’est elle qui enseigne, moi, je n’y vais pas. Elle le fait elle-même avec l’esprit du Père.

Aujourd’hui, je suis tellement heureux d’avoir raté mon train ! Mon rêve, c’était d’être médecin, et désormais, je guéris les malades et je chasse les démons. Ma sœur aussi bouge la Parole de Dieu, mais comme elle ne veut pas travailler dans mon champ, elle a le sien.

Au début, notre oncle était très opposé à ce que nous faisions. Mais la Parole nous dit de pardonner à nos ennemis, et de prier pour eux, pour qu’ils viennent à la Parole. Il nous faut être humbles. Aujourd’hui, tous les membres de notre famille sont devenus croyants, tout le monde nous aime beaucoup. Il y a tellement d’amour dans notre famille.

Une question que je lui ai posée :
Peut-on obtenir ces résultats-là sans guérir les gens ?

Fais ce que Dieu met sur ton cœur ! Le jour de la Pentecôte, Pierre n’a guéri personne, mais 3000 personnes ont été sauvées. Par la suite, les apôtres ont prié, selon le désir qui était sur leur cœur :

Actes 4 : 29-30
Et maintenant, Seigneur, vois leurs menaces, et donne à tes serviteurs d’annoncer ta parole avec une pleine assurance, en étendant ta main, pour qu’il se fasse des guérisons, des miracles et des prodiges, par le nom de ton saint serviteur Jésus.

Et c’est ce qu’il s’est passé. Il y a les deux : annoncer la Parole et guérir les gens. Mais il n’y a pas de moule prédéfini dans lequel il faudrait se couler.


En l'absence d'une photo de Sachin, voici une église de maison sur le toit d'une habitation (pendant un service de guérison), similaire à celles que Sachin anime chez lui.