Ratiram

Ma fille a été possédée par un mauvais esprit de l’âge de 8 ans à l’âge de 12 ans. Mon fils, lui, avait des problèmes urinaires, et ma femme avait des hémorragies. Dans notre maison, nous entendions de la musique, comme la bande sonore d’un film d’horreur. C’était comme le bruit de pierres et d’os qui étaient jetés dans notre maison. A cause de ce mauvais esprit, plusieurs enfants de mon oncle ont été tués. Cet esprit nous parlait, et il pouvait nous dire les noms des gens qui étaient réunis dans d’autres maisons au même moment. Alors, nous l’adorions, nous étions ses esclaves.

Mais alors j’ai rencontré Banti. Il a administré la guérison à chaque membre de ma famille. Quand il chassait l’esprit d’une personne, l’esprit allait dans une autre personne, et ainsi de suite jusqu’à ce que Banti l’ait chassé de tout le monde dans la famille. Tout le monde a été guéri. Et nous avons acheté deux bibles.

La deuxième fois que j’ai vu Banti, je lui ai dit que je voulais commencer une église de maison chez moi. Les gens de notre village se moquaient de Banti parce qu’il était très jeune, mais nous, nous savions qu’il était la bonne personne pour nous enseigner la Parole de Dieu. La journée, nous allions au travail, et le soir, nous lisions la Bible.

Deux résurrections

Une femme se joignait à nous tous les jours. Sa sœur était enceinte et devait accoucher par césarienne. Mais cette femme a prié, et le bébé est né normalement, avant que la césarienne puisse avoir lieu. Malheureusement, le bébé est mort au bout de quelques heures. Cette femme est venue le soir chez nous pour lire la Bible, et je lui ai dit : « Par ta foi, cet enfant est né ; par ta foi, cet enfant va vivre. » J’ai parlé aux parents au téléphone, je leur ai dit de mettre le téléphone sur l’oreille du bébé et dès que je lui ai administré la guérison, le bébé s’est mis à pleurer.

Ma foi a tellement augmenté que nous avons commencé une église de maison. Il y avait énormément de monde, Banti m’a dit que je ne pouvais pas supporter ce fardeau tout seul, alors j’ai demandé à Dieu de me donner des ouvriers. Dieu m’en a donné un, et depuis, nous avons partagé la foule en deux.

Le 13 janvier, j’étais au travail, et un homme malade est mort du cancer. J’ai demandé à mon patron si je pouvais quitter mon travail pour aller le voir, mais je n’ai pas eu de réponse. Alors, j’a demandé à Dieu, qui m’a dit d’y aller. Quand je suis arrivé à l’endroit où cet homme était mort, tout le monde pleurait, et personne ne me prenait au sérieux car je ne suis qu’un travailleur manuel. Mais un garçon disait aux autres de m’écouter. J’ai demandé à Dieu de parler à travers moi. Et j’ai administré la guérison à l’homme mort, et il s’est relevé en suivant le doigt que j’avais pointé vers lui.

Après trois jours, il a voulu me rencontrer. Toute sa famille est venue à la Parole de Dieu. Je leur ai dit qu’ils pouvaient faire la même chose : guérir les malades et chasser les démons.

Vous pouvez écouter le témoignage audio de ces deux résurrections en cliquant ici.

Ce qu'il s'est passé après notre visite le 15 mars...

Quand vous êtes venus nous voir, vous les Occidentaux, le 15 mars, il y avait une grande foule qui n’était pas composée de croyants. Une femme parmi eux écoutait avec une grande concentration tous les témoignages. Elle avait une fille atteinte de folie, qui avait mordu la main de son frère. Elle était tellement violente qu’ils l’attachaient avec des cordes à la maison. Je suis allée chez elle, et quand je suis arrivée, cette fille était vraiment en mauvais état. Elle avait 25 ans. Ils m’ont prévenu qu’elle était violente. Pourtant, c’était une jeune fille éduquée (elle avait fini le lycée), mais regardez ce que le démon lui avait fait ! J’ai parlé la Parole à sa famille et ils ont cru. J’ai dit à sa mère : « Elle a perdu la raison, mais à travers ta foi, elle va être guérie. » Et, alors que je partageais la Parole à cette famille, la fille a été délivrée. Je ne lui ai même pas administré la guérison !

J’ai raconté tout cela à ma propre famille. Ma femme invite des femmes à notre église de maison, et nous avons aussi une réunion de jeunes. J’ai participé à un camp de jeunes, et j’ai appris que nous étions des jets (avions) pour Dieu !


Ratiram, lors de notre rencontre à notre hôtel, est le premier à gauche (T-shirt rose).