Faut-il, comme le décrit Jacques, oindre les malades avec de l’huile ? Réponse de Sangat : selon Jacques 1 : 1, cette épître ne s’adresse pas à l’Eglise de Dieu, mais à Israël. Dans l’Ancien Testament, les prophètes n’avaient pas l’autorité de guérir. Donc, ils priaient et, parfois, utilisaient de l’huile. Mais Jésus-Christ, qui avait l’autorité de guérir les malades, n’a jamais prié pour les malades et n’a jamais utilisé d’huile. Jésus-Christ nous a donné la même autorité que lui : aujourd’hui, c’est nous qui guérissons les malades, nous ne prions pas et nous n’utilisons pas d’huile.

Cliquez sur le titre pour écouter ou télécharger au format MP3 ou cliquez sur la flèche grise pour écouter en streaming :


Enseignement Faut-il oindre les malades avec de l’huile ?
(Enseignement de Sangat, traduit en français par Marie, 11 minutes, 10 Mo)



La deuxième question est la suivante : faut-il imposer les mains aux malades pour qu’ils guérissent ? Réponse de Sangat : pour guérir quelqu’un, il faut que la personne concernée ait la foi. Dans certaines situations, la personne n’est pas physiquement présente, donc on ne peut pas lui imposer les mains. Tout ce qui compte, c’est la foi. Quand la foi est faible, il faut la fortifier. Par exemple, Jésus a mis sa salive sur les yeux d’un aveugle, pour l’aider à croire. Pour savoir où en est la foi des gens, il faut leur poser des questions et parler avec eux.

Cliquez sur le titre pour écouter ou télécharger au format MP3 ou cliquez sur la flèche grise pour écouter en streaming :


Enseignement Faut-il imposer les mains aux malades ?
(Enseignement de Sangat, traduit en français par Marie, 10 minutes, 9 Mo)


Pour les utilisateurs d'iPods ou iPads, retrouvez ici tous les MP3 archivés