Un jeune homme de treize ans, Rajkumar, vient de nous enseigner Matthieu 5 : 13a : « Vous êtes le sel de la terre. Mais si le sel perd sa saveur, avec quoi la lui rendra-t-on ? » Après cet enseignement brillant et savoureux, Terri, d’Alaska, rebondit sur le thème du sel. « Le sel est un ingrédient universel. On le trouve dans toutes les cuisines du monde. C’est la même chose avec le Christ en nous. Après 40 jours dans le désert, Jésus était entièrement salé de sa relation intime avec Dieu, il était prêt pour sa mission. Il a appelé les pécheurs, et ces derniers ont été attirés par l’esprit de Dieu qui était en lui, le sel. »

Sheila, du Texas, renchérit avec Psaume 34 : 5 et 18 : « J’ai cherché l’Eternel, et il m’a répondu, Il m’a délivré de toutes mes frayeurs (…) Quand les justes crient, l’Eternel entend, et il les délivre de toutes leurs détresses. »

Kim, d’Angleterre, précise que « notre relation intime avec Dieu est très importante, c’est pour cela que nous allons à Lui ». Elle rappelle Proverbe 3 : 5-6 : « Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; Reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers. »

Et si, parfois, nous oublions parfois les enseignements de la Parole de Dieu, nous n’avons pas besoin de nous inquiéter. Barbara, d’Allemagne, cite Jean 14 : 26 : « Le consolateur, l’Esprit-Saint, que le Père enverra en mon nom, vous enseignera toutes choses, et vous rappellera tout ce que je vous ai dit. » L’esprit qui est en nous nous rappellera ce que nous avons besoin de savoir, et c’est l’esprit lui-même qui nous enseignera !

Et puis si nous avons peur, nous avons aussi l’antidote. Amber, d’Angleterre, par exemple, est très angoissée dans les avions. Pour venir au Népal, ce fut toute une aventure. Elle a eu des crises de panique dans l’avion, mais elle a parlé en langues tout au long du voyage, et Dieu lui a rappelé 2 Timothée 1 : 7 : « Ce n’est pas un esprit de timidité que Dieu nous a donné ; au contraire, son Esprit nous remplit de force, d’amour et de sagesse. » L’esprit de Dieu est l’antidote à nos peurs.

Deux croyantes citent alors Jean 10 : 10 : « Le voleur ne vient que pour dérober, égorger et détruire ; moi (Jésus), je suis venu afin que les brebis aient la vie, et qu’elles l’aient en abondance. » Elisabeth, de Finlande, insiste sur le fait que Jésus-Christ n’est pas venu pour nous donner une vie abondante mais une vie « plus qu’abondante ». Ainsi, Dieu veillera à ce que nous ayons plus que tout ce dont nous avons besoin pour que nous puissions donner. Pour Beautrice, de l’Inde, cette vie plus qu’abondante inclut un gigantesque mouvement de la Parole de Dieu. Mais pour bouger la Parole, il ne faut pas le faire tout seul. « Dieu va vous montrer quand aller où et comment. C’est Dieu qui vous conduit. »



★       ★

Beautrice poursuit alors en exhortant spécifiquement les femmes à s’impliquer dans le mouvement de la Parole de Dieu. Le défi des femmes dans ce pays, c’est d’avoir du temps pour Dieu. Elles travaillent trop : elles doivent s’occuper de leur famille et des travaux des champs. Elles font la cuisine, lavent le linge, récoltent les cultures des champs, etc. Mais quand elles décident d’être libres pour Dieu, c’est Dieu qui s’occupe de leurs travaux et tout ce qu’elles font se fait très vite et très bien. Résultat, elles ont beaucoup de temps pour Dieu. C’est le témoignage qu’elles donnent à leurs voisines et aux membres de leur famille. Ainsi, les autres femmes veulent cette même liberté et ce temps, alors elles viennent à la Parole de Dieu. Pour ces femmes, comme pour tout être humain, « la foi vient de ce qu’on entend de la part de Dieu » (Romains 10 : 17). La foi ne vient pas de la télévision !

Anita, une croyante du Népal, a ardemment désiré ce voyage de femmes dans son pays. Elle a cru Dieu que c’était déjà accompli. Quand elle en a parlé à Beautrice, cette dernière a mis en pratique Proverbes 3 : 5-6 : « Confie-toi en l’Eternel de tout ton cœur, et ne t’appuie pas sur ta sagesse ; Reconnais-le dans toutes tes voies, et il aplanira tes sentiers. » Beautrice n’a pas envoyé des e-mails à droite et à gauche pour motiver les femmes occidentales à se joindre à ce voyage. Non, c’est Dieu Lui-même qui les a envoyées. C’est Dieu qui l’a fait.

Marc 11 : 24 :
C’est pourquoi je vous dis : Tout ce que vous demanderez en priant, croyez que vous l’avez reçu, et vous le verrez s’accomplir.

Ne dites pas : « Cela va se produire », mais dites : « C’est déjà accompli » (done deal en anglais). C’est aussi comme cela que la Parole de Dieu va se répandre très rapidement.

Nous les femmes, nous ne devons pas croire en nos maris, mais en Dieu. Nous respectons nos maris, mais nous croyons en Dieu. Nous croyons aux choses que nous ne voyons pas, comme il est écrit en :

Hébreux 11 : 1 :
Or, la foi est une ferme assurance des choses qu’on espère, une démonstration de celles qu’on ne voit pas.

Nous croyons aux choses invisibles, à celles qui sont impossibles. Nous n’en sommes pas capables par nous-mêmes, mais notre capacité est celle de Dieu. A Dieu, tout est possible. Parfois, cela prend du temps, mais il ne faut pas nous décourager ou dire des choses négatives sur Dieu. Il n’y a qu’un seul Dieu, il n’y a pas plusieurs dieux. Donc, puisque Dieu est unique, ce qu’Il a fait pour une personne, ce même Dieu le fera aussi pour les autres, pour vous. Car il n’y a qu’un seul Dieu. Et alors, quand vous donnez vos témoignages de ce qu’Il a fait, Dieu est encore plus heureux que vous de les entendre !