Cliquez sur le titre pour écouter ou télécharger au format MP3 ou cliquez sur la flèche grise pour écouter en streaming :


Enseignement Quelles règles suivre pour une communion ?
(Sangat, 20 minutes, 18 Mo ; traduction de Philippe Louviot)

Ce premier partage de Sangat a lieu autour d'une table, lors d'une séance improvisée de questions-réponses. Une bonne circonstance pour revenir sur les formes que peut prendre la communion entre croyants. Jésus respectait-il des règles, un formalisme particulier, une liturgie pour enseigner ? Absolument pas. Il pouvait le faire à l'occasion d'un repas, lors d'une rencontre sur le bord de la route... Et comme lui, ce que nous devons faire, c'est nous laisser guider par Dieu et avoir confiance en Lui sans nous laisser limiter par les traditions des hommes. Il n'y a pas de lieu dédié ou obligatoire pour enseigner la parole, pour se retrouver afin de communier entre croyants. Il n'est nullement nécessaire d'établir un ordre selon lequel nous devrions d'abord prier, puis chanter, puis enseigner... En toute circonstance, laissons toute sa place à l'inspiration du saint-esprit. Dieu nous a libérés pour que nous puissions vivre librement pour Lui.


Enseignement La parole de Dieu, le lait et la viande
(Sangat, 6 minutes, 6 Mo ; traduction de Philippe Louviot)

Pourquoi Paul reprochait-il aux Corinthiens de devoir encore les nourrir avec du "lait" (spirituellement parlant) ? Et qu'est-ce que la "viande" qu'il ne pouvait leur fournir ? Les croyants doivent-ils grandir jusqu'à un certain niveau pour être aptes à la digérer ? En réponse à cette question, Sangat fait une distinction entre croyants charnels et spirituels. Les croyants charnels ne peuvent recevoir de nourriture spirituelle solide ; les croyants spirituels, eux, sont tout à fait aptes à en tirer pleinement profit. Mais cela ne dépend nullement de l'ancienneté des uns ou des autres dans la parole. De nouveaux croyants peuvent être très spirituels et recevoir directement la "viande", la solide nourriture de la parole de Dieu ; d'autres peuvent avoir accumulé beaucoup de connaissances bibliques et n'en être pas moins charnels, limités par des expériences ou des traditions qui les empêchent d'être, en toute simplicité et humilité, en connexion directe avec Dieu.


Enseignement La puissance de ce que nous confessons
(Patrick Dunn, 19 minutes, 17 Mo)

Dieu a créé l'univers et lui a donné forme par Sa parole. Pour les hommes aussi, leur vie est structurée par les mots : ceux qu'ils prononcent, que d'autres prononcent à leur propos... Ces mots peuvent être en accord avec la volonté de Dieu, ou pas ; mais dans tous les cas, les paroles que nous prononçons sont puissantes. Dieu dit que nous pouvons régner dans la vie par Jésus Christ ; Il nous a donné une autorité ; nos mots font donc autorité, en bien ou en mal. Voilà pourquoi il est important que nos mots soient en accord avec la volonté de Dieu pour que nous puissions vivre une vie plus qu'abondante. En fonction des mots que nous prononçons, nous pouvons nous faire nous-mêmes esclaves des règles de ce monde, ou vivre dans la liberté que Dieu nous a donnée.


Enseignement Nous avons un trésor en nous
(Patrick Dunn, 22 minutes, 20 Mo)

Ce trésor qui est en nous, c'est l'esprit que nous avons reçu par la mort et la victoire de Jésus Christ. Désormais, nous avons toute son autorité et toute sa puissance, en tant que fils et filles de Dieu. Nous pouvons faire toutes les œuvres de Jésus Christ et de plus grandes. Ce n'est pourtant pas ce que la tradition nous enseigne : la tradition se concentre sur notre identité dans le vieil homme. Mais notre véritable identité réside dans cet esprit que nous avons reçu : nous sommes désormais identifiés avec Christ. C'est là-dessus qu'il faut nous concentrer, non pas sur les mouvements d'humeur, les émotions venues du vieil homme. Car si nous laissons ces émotions parler par notre bouche, notre parole est puissante aussi pour leur donner consistance et réalité : si nous croyons et confessons que nous vivons mal, alors c'est ce que nous allons vivre ; mais si nous nous concentrons sur les droits que nous avons reçus avec notre nouvelle nature, et que ce qui sort de notre bouche est en accord avec les droits et la puissance que Dieu nous a donnés en Christ, alors c'est ce que nous vivrons. Nos mots héritent de l'autorité et de la puissance de Dieu - Dieu qui appelle les choses à l'existence, qui, en appelant la lumière, la fait apparaître. Ne nous conformons pas aux règles et aux lois de ce monde : notre vraie place, c'est à la droite de Dieu, et c'est de cette place que nous pouvons parler avec puissance.


   

   

Pour les utilisateurs d'iPods ou iPads, retrouvez ici tous les MP3 archivés