Cliquez sur le titre pour écouter ou télécharger au format MP3 ou cliquez sur la flèche grise pour écouter en streaming :


Enseignement Notre état de réconciliation, 1
(Sangat avec d'autres, 45 minutes, 42 Mo)


Enseignement Notre état de réconciliation, 2
(Sangat, avec d'autres, 13 minutes, 12 Mo)


Dans ces deux enregistrements successifs, Sangat revient sur la différence entre les Ecritures et la Parole de Dieu, et notamment sur l'utilité spécifique des Ecritures : "pour que l'homme de Dieu soit accompli et propre à toute bonne œuvre". Parmi les croyants, tout le monde est appelé à parler les mots que Dieu met dans sa bouche par le saint-esprit, ainsi proclamant la Parole de Dieu. Mais certains le feront avec plus de fidélité, portant plus de fruits que d'autres. C'est ceux-là qui ont alors, et par la suite, besoin des Ecritures pour être parfaitement articulés dans leur ministère.

Puis Sangat poursuit sur la vérité que Dieu est constamment à l’œuvre en nous, pour agir en nous, et nous énergiser pour accomplir Sa bonne volonté. Mais ce qui va bloquer cette magnifique réalité de se réaliser, c'est si nous avons des traditions que nous préférons suivre plutôt que les impulsions données par Dieu en dehors de tout shéma social acceptable. Ou alors, si nous laissons des gens se mettre entre Dieu et nous, pour nous donner leurs directives et leur façon de faire.

Sangat revient alors beaucoup sur le ministère de la réconciliation : il s'agit de réconcilier les gens à Dieu et non pas à nous-mêmes ou à une organisation. Et nous-mêmes, nous devons vivre dans cet état de réconciliation, où nous ne laissons personne s'interposer entre Dieu et nous. Les exemples abondent dans les Ecritures : Jésus, qui n'a pas suivi les traditions de sa société, ou Pierre quand il est allé voir Corneille, ou encore Paul quand il a continué à manger avec les païens malgré la présence des envoyés de Jacques, contrairement à Barnabas et Pierre.

Quant au fait d'enseigner la Parole de Dieu en ouvrant sa bouche sans être versé dans les Ecritures, c'est une évidence dans les Evangiles ou le livre des Actes : Jésus ne faisait pas d'enseignement biblique, et il ne citait pas les rouleaux des écrits de la Torah à tout bout de champ. En Actes, les apôtres ne citaient pas non plus les Ecritures juives, et les écrits du Nouveau testament n'existaient pas encore !

Lors de cette soirée, vous entendrez Sangat, Allison, Marie et Christelle partager leur coeur ; Marie-Louise, Jocelyne et Marie traduire en français à tour de rôle.